L'Etat ne compensera pas intégralement le manque à gagner induit par la réforme de la taxe professionnelle et les communes diminueront les investissements et augmenteront les impôts, estiment 77% des personnes interrogées par l'Ifop pour Sud Ouest Dimanche.

Selon le sondage, les trois-quarts de l'échantillon estiment que "dans les prochaines années, pour faire face à la suppression de la taxe professionnelle qui représente aujourd'hui une ressource importante pour les communes", celles-ci réduiront les investissements et alourdiront la fiscalité locale.

Seules 21% des personnes interrogées jugent que "l'Etat compensera bien le manque à gagner en versant chaque année, comme il s'est engagé à le faire, les sommes correspondantes aux communes".

Logiquement, les sympathisants de gauche (83%) et ceux du Modem (89%) "s'avèrent davantage sceptiques" que ceux de l'UMP "quant à une compensation intégrale de la part de l'Etat", note l'Ifop. Toutefois, les sympathisants de l'UMP sont 62% à penser la même chose.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Le sondage a été réalisé par téléphone les 19 et 20 novembre sur 961 personnes sélectionnées selon la méthode des quotas.