Les trois restaurants Mac Donald's islandais, installés dans la capitale Reykjavik, ont fermé leurs portes samedi 31 octobre, victimes de la crise financière qui a fortement touché l'île depuis un an.

Annoncée il y a une semaine, cette fermeture a poussé des centaines d'Islandais à faire la queue pour déguster un dernier Big Mac, entraînant même des ruptures de stock.

Mac Donald's s'était installé en Islande, île de 320.000 habitants, en 1993. Depuis, l'enseigne n'avait ensuite jamais réussi à s'imposer totalement face à la concurrence locale. C'est déjà en Islande que Mac Donald's avait dû fermer, pour cause de non-rentabilité, un restaurant installé en centre-ville, une première pour le groupe.

Les ventes ne sont toutefois pas la raison de ces fermetures. Malgré la baisse récente du pouvoir d'achat des Islandais, elles ne s'étaient jamais aussi bien portées. Mais les cadres de la marque américaine ont considéré que leurs marges étaient désormais trop faibles pour rester dans le pays.

L'Islande, en effet, a été un des pays les plus touchés au monde par la crise financière. En octobre 2008, le système bancaire de l'île s'était effondré en l'espace d'une semaine. Depuis, la couronne islandaise, la monnaie locale, a subi une dévaluation sans précédent, perdant 80% de sa valeur face à l'euro.

Conséquence : le coût d'importation, d'Allemagne essentiellement, des matières premières nécessaires à la confection des sandwichs Mac Donald's a été multiplié par deux : une augmentation impossible à répercuter sur le prix de vente.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

L'Islande fait donc désormais partie des rares pays développés dépourvus de restaurants Mac Donald's, enseigne présente par ailleurs dans 123 pays.